Définition et histoire de la Propolis.

Utilisée par les abeilles pour booster l'immunité de la ruche.

On évoque le plus souvent de façon incomplète la propolis comme étant une substance résineuse que les abeilles récoltent dans les bourgeons des arbres. 

Ce n’est pas juste cela en réalité. Cette récolte n’est que l’amorce d’un processus conduisant à l’élaboration finale de la propolis.

Il est vrai qu’au départ l’abeille, attirée par leur parfum aromatique, prélève la précieuse résine qui exsude de ces bourgeons.

Elle l’entasse dans les corbeilles à pollen de ses pattes pour la ramener à la ruche au sein de laquelle d’autres abeilles s’en saisissent et l’ingèrent dans un premier temps avant de l’imprégner de sécrétions internes riches en molécules enzymatiques.

S’opère alors une maturation de la résine sous l’action des enzymes. Puis les abeilles régurgitent la substance qui en résulte et qui porte désormais un nom : la propolis.

Une matière complexe, riche, aux propriétés thérapeutiques vérifiées.

Nous le voyons, la propolis n’est donc pas une simple résine prélevée dans les bourgeons mais une matière plus complexe, plus riche, aux potentialités thérapeutiques véritablement fabuleuses, étant tout à la fois bactéricide, virucide, fongicide, anti-inflammatoire et immunostimulante.

Pour stimuler les défenses immunitaires de façon naturelle avec un maximum d’efficacité la propolis est vivement recommandée.

La Propolis était déjà utilisée par la civilisation Egyptienne.

Nous le savons, c’est une abeille qui désigne la Basse Egypte comme en témoignent les hiéroglyphes désignant les pharaons dont le nom est effectivement précédé de la représentation symbolique d’une abeille. 

C’est dire que l’apiculture existait déjà à cette époque de l’Antiquité. Les égyptiens avaient-ils conscience que les abeilles jouaient un rôle dans la pollinisation propice à la fructification de leurs vergers dans la fertile vallée du Nil ?

La consommation de miel faisait partie des traditions alimentaires égyptiennes.

Et ce n’est pas tout.

Les égyptiens furent les premiers à comprendre que la propolis recouvrant les cadres de leurs ruches avait des propriétés antiinfectieuses en observant la pratique des abeilles consistant à envelopper les animaux indésirables ayant pénétré dans la ruche, après les avoir tués, afin d’éviter des putréfactions.

La Propolis est utilisée couramment en Egypte, à l'époque des pharaons.

C’est cette observation qui les a conduits à incorporer de la propolis aux diverses substances aromatiques servant aux pratiques de l’embaumement.

Le stupéfiant état de conservation des momies, par-delà plusieurs millénaires, laisse à penser que la propolis utilisée a parfaitement joué son rôle protecteur. 

Nous avons donc décidé de lui faire confiance, en tant qu'ingrédient de BIO-IMMUN.

Pour renforcer son système immunitaire.

Partager ce contenu