Les épidémies font partie intégrante de notre histoire.

La peste noire (1347-1353)

Les historiens considèrent que cette épidémie de peste surnommée « noire » ou encore la Grande peste, fut le plus important cataclysme sanitaire de l’histoire de l’humanité, tuant plusieurs dizaines de millions de personnes en 6 ans. 

A partir d’un foyer épidémique oriental, on pense que ce sont des navires génois, transportant des marchandises venues de Chine et d’Inde, très prisées en Europe à cette époque, qui contaminèrent tous les ports de la mer Méditerranée. 

En France, ce fut par le port de Marseille que l’infection pénétra en 1348. On imagine mal aujourd’hui combien la population fut traumatisée. Des cordons sanitaires isolèrent les zones infectées. Les équipages des bateaux étaient mis en quarantaine dans des « lazarets ». Quarantaine au sens propre, les pestiférés supposés devant rester 40 jours dans ces retranchements isolés du monde extérieur.

Les épidémies de choléra ont également façonné la population

Le choléra est une maladie infectieuse d’origine bactérienne (Vibrio cholerae) extrêmement contagieuse, provoquée par des germes contenus dans de l’eau souillée que l’on boit, provoquant des diarrhées abondantes, une déshydratation et un collapsus (état de choc).

On peut mourir en quelques heures.

Au XIXe siècle on recensa 7 grandes épidémies de choléra touchant le Canada, les Etats-Unis, la Russie, les îles britanniques, l’Allemagne, le Brésil et la France. 

L’épidémie française, survenue au mois de mars 1832, sema la panique, provoqua des émeutes, tuant même le personnage le plus haut placé de l’état, le Président du conseil Casimir Périer, mais aussi Champollion et bien d’autres hommes illustres.

Au XXe siècle les progrès de l’hygiène, le développement de la vaccination anticholérique et celui des traitements ont entrainé un moindre nombre d’épidémies mais la maladie reste endémique en Inde et au Pakistan principalement.

Des épisodes épidémiques surviennent encore ponctuellement, localisés, pour diverses raisons.

Ainsi par exemple en Haïti, après le séisme de 2010, le choléra se propagea dans la population, faisant plus de 10 000 morts en très peu de temps.

Cette information vous est offerte par BIO-IMMUN

Partager ce contenu